L'Egypte ou le voyage tant attendu !

Publié le par Jo

Après ce long silence, je reviens vers vous pour vous raconter une bribe de ma vie que je ne suis pas prête d'oublier;
Je suis partie 3 semaines en Egypte chez quelqu'un qui allait devenir un ami merveilleux.
Voilà 2 mois, je réserve un vol sec aller, retour pour l'Egypte car je dois y retrouver une amie égyptienne et passer 3 semaines en sa compagnie. Mais le destin s'acharne et suite à une maladie mon amie doit se faire soigner en France car son état est très grave. ..... Et là une question se pose à moi, .....annule ...annule pas....?
Bien sûr, j'ai déjà payé mon billet d'avion, mais le problème n'est pas là ! Je sens au plus profond de mon être que je vais faire la plus grande bêtise de ma vie si j'annule ce périple. Puis une idée de génie me traverse l'esprit pourquoi ne pas me renseigner auprès de Josiane
"ballade égyptienne" qui s'empresse de me dire de surtout pas annuler et de me renseigner auprès d'un autre blogueur "la pensiondelajoie" qui loue parfois des chambres à des touristes un peu baroudeurs. Ni une, ni deux j'envoie un mail à Nagui, le patron de la pension qui me répond aussi tôt que le mois de mars est libre et que je peux venir si je le souhaite. Encore un signe, la pension est inoccupée au mois de mars, l'Egypte m'appelle et je vais répondre.
Ma décision est prise, je pars. Ce sera la première fois que je voyage toute seule, mais le jeu en vaut la chandelle. Plus le départ approche, plus je stresse  ...
                   Je ne changerai pas d'avis, c'est sûr je pars !
                   Et le jour tant craint et tant attendu arrive.
Le vol 7663, embarquement porte 44...... Mon mari s'éloigne de mes yeux embrumés de larmes ..... Je dois me ressaisir car il faut que je profite pleinement de ce voyage
.

Déjà nous survolons les Alpes et je me laisse aller à imaginer ce que sera mon arrivée au caire

Le voyage se passe fort bien, il est 19 heure et l'avion entame sa descente vers l'aéroport du Caire



Comme me l'avait promis Nagui son chauffeur de taxi de confiance est là tenant dans ces deux mains un panneau où je peux lire mon prénom. C'est rassurant, me voilà les fesses posées dans la voiture. Mes craintes concernant ma deuxième valise se sont envolées, car comme je vous le dirais plus tard, elle contenait " un peu de France, plutôt un peu dAlsace".
Nous voici devant l'entrée de la pension de la joie qui allait devenir la pension du bonheur. C'est ici que je vais passer trois semaines, c'est sûr je vais m'y plaire !
                        Nagui m'attend sur le pas de sa porte

                                             




 

Publié dans EGYPTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

gégé 05/04/2009 17:55

Un réel plaisir de se retrouver ! Ton récit est agréable à parcourir avec cette musique (on s'y croit)et j'attends la suite.
Bises amicales de Vendée

Véro 05/04/2009 16:47

Coucou Jo,
C'est avec plaisir que je commence à lire ton carnet de voyage (c comme cela que je le lis car il est passionnant et passionné). Merci de me faire voyager à travers ton expérience de baroudeuse. Tu dois être la réincarnation de quelques princesses egyptiennes, c'est certain.
Bisous à plus tard, au fil de ma lecture

nagui 03/04/2009 10:51

C'est digne d'un feuilleton ! Je connais la suite, mais je l'attends quand même !

Oussama 03/04/2009 00:56

J'étais ravi de t'avoir au téléphone aujourd'hui... continue à écrire, j'attendrai :)

josiane 02/04/2009 21:36

j'attend la suite ! et les photos !bises