Ma semaine égyptienne, suite !

Publié le par Jo

Dimanche, 14 heures, il fait chaud, très chaud en ce début mars, en haute Egypte.
Nous voilà tous partis en felouque pour l'île de Philae.

Philae.JPG











L'approche de l'île est toujours la même, mais l'émotion est sans cesse renouvelée. la beauté du site force le respect. Je suis en admiration devant tant de splendeur et de grandeur.
  Philae--8-.JPG
Philae--7-.JPG










Il faut savoir qu'au début du XXème siècle,le premier barrage d'Assouan engloutissait 11 mois par an "la perle de l'Egypte".
Philae sous les eaux

Seules quelques pierres dépassaient du sommet des pylones et des colonnades
et on ne pouvait admirer l'édifice dans sa totalité que lorsque les réservoirs étaient vides c'est à dire quelques semaines en été. 




Bon gré malgré on s'était résigné, mais avec le nouveau barrage d'Assouan, il devint évident que ce joyau philae-4.jpgserait enseveli à tout jamais si l'on ne trouvait pas de solution rapide. Ce sera le déplacement du site sur l'île voisine d'Algilka à laquelle on redonnera la forme d'oiselle comme sur son site d'origine.(aspect d'Isis la magicienne devenu oiseau au moment où elle se pose sur Osiris et conçoit son enfant Horus). Les travaux démarrèrent en 1972 et rapidité fut le mot d'ordre car le lac Nasser envahissait  chaque jour un peu plus les abords de l'île. On s'apercut que les pierres des pavements étaient disposées intentionnellement en"opus incertum"(empillage de pierre brut sur du mortier) pour rappeler les craqueleures d'une terre assoiffée dans l'attente d'être revifiée par la crue. En définitive, il fallut huit ans pour rendre à Isis de Philae un lieu de culte tel que les pharaons lui avaient offert.
"S'il est très fréquent d'être submergé par les parasites de la victoire, il en est autrement lorsqu'il s'agit d'appuyer une entreprise désintéressée: c'est alors la foule des indifférents, des timorés et des jaloux." citation de Mme Christiane Desroches Noblecourt à l'occasion du sauvetage des temples de Nubie
L'histoire de l'île remontent à la XXVè dynastie, mais les plus anciens monuments ne datent que de la XXXè dynastie environ 380 avant JC. L'essor du culte d'isis est dû aux "pharaons grecs". Rapidement, on chasse de l'île tous les habitants pour ne la consacrer qu'à Isis, la plus populaire des déesses égyptiennes. Philae connaît son heure de gloire au 1er siècle après JC, alors que l'égypte est aux mains des romains.
On y trouve de nombreux monuments.   
               le temple d'Hathor au 1er plan, le kiosque de Trajan en arrière plan


Ici, le temple d'Hathor au 1er plan ...
C'est Ptolémée II qui fit construire un petit temple à l'honneur de
Hathor.(cliquez pour lire la légende). Ci dessous Bés, le dieu nain, apaise la déesse Hathor en lui jouant de la harpe.


Philae--33-.JPG













kiosque-de-TrajanIci le kiosque de Trajan..."L'ensemble donne l'impression que les constructeurs et les tailleurs de pierre viennent de quitter le chantier. Il est construit dans un grès si fin, avec des détails si délicats et plein de vie, que j'ai du mal à croire que je comptemple une ruine vieille de 2000 ans ..." dixit Rita Bianucci dans ses commentaires sur les dessins de David Roberts











Philae----13-.JPG




Là, la cours du temple d'Isis menant au mammisi
ou "Maison de Naissance" du nom égyptien "pr mswt"est le lieu où Isis qualifiée ici de mère des mères donnait le jour à son fils Horus  auquel s'identifiaient les pharaons. Les scènes décrivent la naissance, l'enfance et l'éducation de l'enfant dieu.






Isis nourissant Horus enfantIsis mère









Isis allaitant Horus























David-Roberts.Là, la petite salle
hypostyle à huit colonnes qui, sous le pinceau de David Robert, est une pure merveille. Cette salle précède le portail d'entrée du sanctuaire d'Isis.


















Philae--60-.JPG  

   

Le naos, le saint des saints ....(la salle qui abritait la statue d'Isis).
























Philae pilier djed ds temple IsisA gauche, le pilier
 djed Philae----22-.JPGreprésente
la colonne vertébrale
d'Osiris et signifie
la duréé et la stabilité. Il etait très souvent
offert
à pharaon

A droite, un faucon dans un papyrus pour rappeler la naissance d'horus.



La renommée de l'île fut immense à la Basse Epoque (entre la XXVIIème et la XXXème dynastie), les pélerins venant du sud et du nord pour adorer la déesse.

                           Voici maintenant de belles photos prises lors du son et lumière féerique.

Philae--49-.JPG

Philae la nuit

Philae la nuit

Philae la nuit


      J'aurais encore  tant de chose à vous raconter sur Philae, mais les bonnes choses ont une fin !!!
                                            
                                                                   
   @ +





Publié dans EGYPTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

DV 28/03/2010 20:05


un coin de ciel bleu dans la grissaille de ma dordogne...merci keupine JO (-;


Jo 28/03/2010 20:49



bonsoir keupin !
dis toi que mois d'août arrivera bientôt !
bonne semaine