Marsa Matrouh

Publié le par Jo

                                   Il y a encore des paradis sur terre.

Grâce à Fatma et à sa famille, j'ai passé une semaine de rêve.
Départ Le Caire, il est 18h et nous sommes coincés dans les bouchons. C'est sans importance car l'ambiance est très bonne dans la voiture. Je viens de faire la connaissance du fils de Fatma, Hachraf et celle-ci est ravie de pouvoir profiter de son fils quelques jours. C'est tellement rare, me dit-elle souvent
!
 
Nous longeons sur environ 510 km, à l'intérieur des terres, la côte méditerranéenne, côte nord-ouest de l'Egypte à quelques kilomètres de la frontière libyenne

 

  




Après quelques heures et un peu de fatigue nous voici arrivés.
 La nuit nous enveloppe et je devine à peine les merveilles qui m'entourent

.







L'accueil est chaleureux, mais je ne suis pas très a l'aise. Pourtant tout le monde est au petit soin avec moi et le repas est gargantuesque. La gentillesse est de mise ici et au fil des jours je vais me sentir très bien dans cette famille qui m'a si bien accueillie


Voici ce que je découvre le matin, et ce n'est que le début.











La vue est magnifique et le tourisme de masse n'a pas encore laisser de traces indélébiles.














La maison est enlacée par des hibiscus de toutes les couleurs












 


Le sable fin et doux, d'un blanc immaculé rencontre les eaux bleues turquoises

d'une Méditerranée dans toute sa beauté ou bien peut-être, est-ce l'eau cristalline de la méditerranée qui recouvre inlassablement le sable, dont sa finesse n'égale que sa blancheur.







Nous sommes au mois de juillet et il n'y a pratiquement personnes sur les plages; les
baigneurs sont des amis
de la famille.










A côté des maisons familiales, il y a un hotel géré par les beaux-parents d'Hachraf. C'est dans une de ses suites que nous avons été logées Fatma et moi 
















 











Et maintenant regardez ce doux sourire sur le visage de Fatma qui en dit long quant à l'amour qu'elle porte à sa petite fille Zéna.














Il est tant de rentrer, en plus Fatma est assez fatiguée.
Dernier cadeau de mère nature avant de reprendre la route du Caire.




















Publié dans EGYPTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Amoa 16/09/2009 18:28

Kikou JO ;-)

Tu as dévouvert le paradis, viteeeeeeeee...
Merveilleuses photos, que je te remercie de nous faire partager.

Agréable fin de journée, à bientôt.
Bisous toâ, de moâ :-)))

Jo 16/09/2009 18:44



On a tous son p'tit coin de paradis, mais celui-là n'était pas sous un p'tit coin de parapluie !!! 
Au plaisir Toâ



henri 09/09/2009 11:12

Quelle belle aventure. Même sensation qu'à Honfleur, mais en plus chaud ;-)

Jo 09/09/2009 15:45



Merci pour la visite, tjrs un plaisir d'aller sur ton blog.
Amicalement
Jo



JOSS 08/09/2009 07:38

Magnifique ce coin de paradis encore vierge. La photo de la plage, et ses sillons dans le sable, en témoignent.

Jo 08/09/2009 18:04


Un paradis de sable et d'eau , c'est vrai que j'ai eu une chance extraordinaire de nager dans ces eaux.
Bonne soirée


josiane 07/09/2009 12:14

un autre milieu ! t'ai tu baigné au moins !

Jo 07/09/2009 21:01



Evidemment, l'eau était délicieuse. 
Je te dis ; le paradis sur terre !!
Big bisoussssssss



Véro 07/09/2009 10:04

Coucou Jo, toujours un plaisir de lire tes récits de voyages dans ton pays de coeur.
Gros bizoux Véro

Jo 07/09/2009 20:59



Merci pour ton passage 'tite Véro !
Big bisoussssss