Eternelle Egypte !!!

Publié le

Aujourd'hui, nous allons à Kom Ombo, traduisez la colline dorée.
Là où il n'y avait autrefois que le sable du désert, quelque 12 000 hectares de cultures de canne à sucre prospèrent grâce à l'irrigation. Lorsque à la construction de la Haute Digue (Sadd el-Ali) ,s'est posé le problème des villages nubiens qui seraient submergés, le bassin de l'oued Kom Ombo a été choisi pour accueillir leurs habitants. C'est ainsi qu'au moins 100 000 nubiens ont pu s'installer sur ces terres et accroître la main d'oeuvre agricole. Les nouveaux villages ainsi créés pour les recevoir prirent le nom des villages désormais engloutis par les flots : Kalabcha, Amada, Abou Simbel
Le temple est tous près des berges du Nil.


Il a la particularité d'être né de la réunion de 2 temples et ce parce que le sanctuaire était dédié à 2 divinités bien distincts : Sobek à la tête de crocodile, dieu de la fertilité et créateur du monde et Horus l'ancien à tête d'épervier, dieu solaire et guerrier.



Voici le temple tel que le découvrit David Roberts, célèbre dessinateur écossais, lorsqu'il voyagea entre 1838 et 1839 en Egypte

Beaucoup de belles fresques...


Ici le roi est entouré par Nout (divinité du ciel ), Thot (créateur du monde par le verbe) à gauche et par Isis (divinité créatrice et protectrice), Horus l'ancien, fils de geb et de Nout.


Scène d'allaitement et d'accouchement ...


Scène où sont représentés différents instruments  de chirurgie tels que bistouris, ciseaux, tenailles, pinces etc...qui confirme le haut niveau atteint par les Égyptiens dans la connaissance et la pratique de la médecine.



Au fait, les sages femmes donnaient de la bière à boire aux femmes qui allaient accoucher pour leur donner du courage et de la force. A cette époque là, les femmes accouchaient accroupies.
Je viens de trouver cette citation de Victor Hugo qui reflète bien mon voyage en Egypte :
"Où le pied ne va pas, le regard peut atteindre,
  où le regard s'arrête, l'esprit peut continuer"



                    A SUIVRE


Publié dans EGYPTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

petitalan 08/06/2008 18:05

Un petit coucou en passant. Ces pensées sont intéressantes et à méditer. J'ai passé le mois de mai à Bédoin, ce temps ! malheur. Les odeurs de thym et des romarin, noyées.
Bien à toi

petitalan 08/06/2008 18:05

Un petit coucou en passant. Ces pensées sont intéressantes et à méditer. J'ai passé le mois de mai à Bédoin, ce temps ! malheur. Les odeurs de thym et des romarin, noyées.
Bien à toi

brigitte 07/06/2008 10:22

coucou ma belle me revoulou c'est encore moi j'espere que tu vas bien ici il fait froid on ce demande si l'automne arrive et encore fait plsu chaud en automne ....
bon week end a Toi
Bisous
Brigitte

henri 05/06/2008 18:57

"l'esprit peut continuer"

Cela s'appelle l'imagination. Et j'en suis la en ce qui concerne l'égypte. La réalité est bien plus forte ;-)

josiane 03/06/2008 20:03

pays de rêve pour les gens de passage !le réveil est dur quand on y vit !j'aurais aimé te faire voir cette Egypte que je cotoie chaque jour!

Jo 03/06/2008 22:10



Tu as sûrement raison, mais je crois que rien ne pourra casser  l'image que je me suis faite de l'Egypte. Je crois que dans tous les pays, le touriste en voyage
organisé ne connait le pays que par ce que lui raconte le guide. Et puis, j'aime énormément l'histoire de ce pays, je suis prête à mieux le connaître avec ses bons mais aussi ses
mauvais côté. Enfin tu ne m'empêcheras pas de croire qu'une bonne partie de ses habitants sont des gens gentils, mais comme me disait la guide, "en Egypte il ne faut pas être toujours
soupçonneux, mais il faut être toujours très prudent." De tout façon je ne compte pas en rester là avec l'Egypte, j'y retounerai certainement l'année prochaine.