Festival de la correspondance suite et fin

Publié le

Dimanche soir, c'était la clôture du festival de la correspondance 2007;

Nous avons fini sur la lecture, pleine d'humour, de lettres que  Groucho Marx a écrit soit à des amis, soit à des relations ou des journalistes.  Jean-Pierre Marielle a su nous faire partager son plaisir de lire
et ses fous rire.
Lorsque les éditeurs américains suggérèrent qu'on rassemble et publie ses lettres, Groucho Marx leur télégraphia illico " votre lettre reçue et brûlée sans délai. Préfère qu'aucun étranger ne fourre son nez dans mon courrier. Discuterais volontiers question plus en détail, mais ma secrétaire à rdv dans cinq minutes. Avec moi"
Pour la petite anecdote, la secrétaire devint Mme Groucho Marx


.JP-Marielle et Alain Rimoux
Autres petites anecdotes :
Groucho Marx était bien connu pour ses épaisses moustaches noires. Si celles-ci sont pastiches, il ne s'agit pas pour autant d'un accessoire de déguisement. Groucho avait pour habitude de réaliser ses moustaches avec un bouchon brûlé. Il trouvait cela plus pratique et moins douloureux que la colle.

Voici trois citations de Groucho Marx que j'aime particulièrement:
"Je n'oublie jamais un visage, mais pour vous je ferai une exception."
"Si je devais recommencer ma vie, je ferais les mêmes erreurs.... mais plus tôt."
"Je suis né très jeune."
Groucho Marx quitta ce monde à l'âge de 87 ans, mais il laisse derrière lui des écrits qui ne laisseront personne indifférent
Le festival a eu un gros succès, et j'ai passé de très bon moments plein de tendresse, de passion et d'humour. Je suis déjà pressée de savoir quel sera le thème du festival 2008.

PS : la photographe n'était pas au sommet de son art !!!!






Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

DV 11/07/2007 20:31

coucou peux tu me dires si les ecris de groucho marx son dispo en edition ?

(o;