Festival de la correspondance 'suite'

Publié le par "jo"

mercredi soir, c'était l'ouverture du festival.

l'ouverture devant notre belle mairie
Patrice Leconte nous explique que non, la correspondance, la littérature, en résumé l'écriture n'est pas en train de mourir mais qu'elle a pris d'autre forme que ce soit par le cinéma, par l'informatique etc...
Patrice Leconte

                                             Un régal !!!
Jeudi soir, à Grignan, le parvis de la collégiale sentait bon la lavande, le pastis et la garrigue. 
Quand la lecture a commencé, le ciel était  d'un si beau bleu, comme un bon présage, que je l'appellerai bien "bleu de provence". 
Mr Pagnol et Mr Raimu était parmi nous. 
En effet, Michel Galabru, Jean-Claude Carrière et Jean-Pierre Bernard nous ont lu, avec  l'accccccent, la correspondance au fil de laquelle Pagnol et Raimu tissent la toile de leur éternelle amitié. 
C'est un mélange de mauvaises foi
 truculente, de fâcheries épiques, de pudeur, d'humour,  et de souvenirs. C'est aussi de savoureuses envolées, drôles, et vives.
Cette correspondance reflète  surtout une grande admiration réciproque.
Enfin, en un mot je me suis régalée, Michel Galabru a été parfait dans le rôle de Raimu et Jean-Claude carrière tout aussi bon dans celui de Pagnol.
bravo Mr Galabru

bravo Mr Carrière
Tiens une petite anecdote:
Si Raimu n'avait pas répété en cachette, avec toute l'équipe du film " Marius " la fameuse  partie de carte n'aurait jamais été mise à l'écran , car Pagnol n'en voulait pas.
 Ce film sortit en salle le 10 octobre 1931.

Je te dis que tu me fends le coeur à toi ça te dit rien !!!
 
La fin de la lecture m'a laissé comme un voile de tristesse, j'ai eu l'impression de vivre le départ de Raimu tellement la tristesse de Pagnol était palpable.

Publié dans MA PROVENCE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article